Prévention des maladies non transmissibles chez les personnes migrantes via l’alimentation, l’activité physique et la gestion du stress

Ce projet vise à promouvoir une alimentation saine, une activité physique adaptée et améliorer la gestion du stress chez les personnes migrantes à Genève, via des ateliers co-animés par des agents de santé communautaires et des professionnels de santé.

Lien: vidéo youtube

Défis et astuces pour maintenir sa santé: 6 vidéos courtes avec sous-titres en 7 langues.

Flyers avec descriptif des ateliers et inscriptions : français / anglais / espagnol / arabe / kurde / tigrigna.

Les agents de santé sont des personnes ayant vécu la migration. Ils sont formés et supervisés par des professionnels de santé pour relayer des interventions parmi leurs pairs.

L’objectif est de réduire les maladies non transmissibles parmi la population migrante via deux axes, la multiplication des actions et l’empowerment :

  1. En menant à large échelle et d’une façon culturellement adaptée des ateliers éducatifs (nutrition, activité physique, gestion du stress) ciblant les femmes migrantes avec enfants, les femmes enceintes, les adolescents et jeunes adultes, et les seniors à risque de maladies chroniques, via un réseau d’agents de santé
  2. En agissant sur un déterminant social important de la santé qu’est l’emploi, afin que l’activité d’agents de santé soit un premier pas vers une formation, un stage ou un emploi dans le domaine santé-social pour les agents de santé eux-mêmes

Ce projet fait suite à un projet de promotion de la santé nutritionnelle des requérants d’asile, mené entre 2017 et 2019 par les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) et l’Hospice général, grâce à un financement de la Fondation Privée des HUG. Dans ce cadre, une volée pilote de 8 agents de santé ont donné des ateliers nutritionnels durant 4 mois dans des centres d’hébergement pour requérants d’asile.

Collaboratrices du projet : Ava Ewald et France Gurba (diététiciennes en santé communautaire), Gabrielle Zosso (maître d’activités physiques adaptées), Fidji Jorat (psychologue), Delphine Amstutz (cheffe de projet).

Agents de santé communautaire: Jawana Samaan, Fe Sanchis-Moreno, Elham Qasem, Tsegay Gebremedhin, Ali Hamo, Josué Blandon Guevara, Mithila Thayalalingam, Rozhan Bokani, Farkhanda Abdulwahid, Dawa Tsering Gongpatsang, Eritrea Girma Hagos Isak, Ndeye Nabou Diallo, Nadra Hussami et Jennifer Bravo Cruz.

Partenaires principaux: HUG, Hospice Général, Centre de la Roseraie, Haute École de Santé de Genève.

Les HUG participent au recrutement des bénéficiaires des ateliers éducatifs, prêtent des locaux et fournissent une expertise interdisciplinaire. L’Hospice général recrute les candidats agents de santé, les co-supervise et défraie leur activité. Le Centre de la Roseraie prête également des locaux et recrute des bénéficiaires. La Haute Ecole de Santé fournit une expertise méthodologique.

Financeurs :

Promotion Santé Suisse, dans le cadre de l’appel à projet « Prévention dans le domaine des soins ». Plus d’informations sur le projet ici: promotionsante.ch/pds/projets-soutenus

La prévention dans le domaine des soins (PDS) soutient les personnes qui sont touchées par des maladies non transmissibles (MNT), des addictions et/ou des maladies psychiques ou présentent un risque accru en lien avec ces trois types de maladies.

Le Soutien de projets Prévention dans le domaine des soins a été créé pour soutenir des approches innovantes et le développement de parcours santé parallèlement à la chaîne de prise en charge traditionnelle. Les personnes concernées peuvent recourir davantage aux offres de prévention lorsqu’elles rentrent en contact avec les soins de santé. 

Plus d’informations sur le soutien de projets « Prévention dans le domaine des soins »: promotionsante.ch/pds

Vidéo explicative du soutien de projets « Prévention dans le domaine des soins »

République et Canton de Genève: financement en 2021 de l’axe « santé mentale » et du développement de l’axe « activité physique » du projet.

 

Avec le soutien de: